« La  laideur a ceci de supérieur à la beauté : elle dure.  »

de Daniel Mussy

Extrait de Les limites de l’impossible

Bon…

Que dire ? Si ce n’est : ça pique les yeux !

J’avoue, je ne sais pas ce qu’il m’a pris. Je suis passée à deux doigts de me brûler la rétine…

Ce bouquin est marrant, Seventies, des formes dans tous les sens et une envie irrésistible de faire éclater les couleurs de partout. Je me suis tellement emballée que j’ai fait des erreurs mais quand je m’en suis rendue compte je me suis dit tant pis, j’ai continué sur ma lancée.

Des jours de pseudo frustration à respecter les couleurs genre feuilles = vert et fleurs = rouge. Cela a du me monter au cerveau, il a fallu que je craque. Pardon 🙁

Je me suis défoulée et éclatée, je promet de redevenir plus studieuse à l’avenir (ou pas)



0 0 vote
Article Rating
M'avertir
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments